Mode d’emploi

Atelier d’écriture – Mode d’emploi

ambianceLe principe

Il s’agit de répondre à un désir d’écrire, d’abord personnel, dans le cadre d’une structure réduite offrant à la fois un écho enrichissant à une production jusqu’alors confidentielle et des perspectives d’approches différentes pour un même sujet.

Comment ça se passe ?

L’animateur distribue un sujet commun aux participants (de 3 à 6 pour un confort optimum). Chaque participant pose les questions qui lui sont nécessaires, l’animateur et/ou les participants font part de leurs impressions, et le temps de production peut commencer. Lors d’une session d’atelier, 1 sujet double ou 2 sujets sont soumis aux participants.

Combien de temps ça dure ?

Le temps de production varie de 15 à 60 minutes, suivant le sujet (généralement 20/25 minutes). Le temps de lecture et de commentaires est plus long que le temps de production. L’écoute et l’expression du ressenti de chacun sont des éléments déterminant de la qualité du groupe. L’animateur conclut chaque tour de table par son commentaire (conseils, regrets, encouragements, franche rigolade, émotion, enthousiasme, silence…) et clôt le sujet en lisant sa propre production également soumise aux commentaires.

C’est quel genre d’ambiance ?

Celle que l’on crée ! Mais forcément conviviale, chaleureuse ! Personne ne vient dans un atelier d’écriture pour régler ses comptes – si ce n’est avec lui-même… Lorsque le groupe est homogène, les soirées débordent souvent leur cadre horaire et il arrive même qu’en fin de trimestre, nous cédions à une autoédition collective sur un thème spécifique. On peut arriver avec une migraine mais il est rare que l’on reparte avec…

À quoi ça sert ?

Pour ceux qui n’osaient pas se lancer, l’atelier permet de découvrir qu’ils peuvent écrire avec autant de pertinence que les autres ; pour ceux qui ont déjà franchi le pas, l’atelier permet de bénéficier de l’écho et des commentaires d’un auditoire logé à la même enseigne ainsi que des conseils d’un écrivain enseignant expérimenté.

Ça se passe où ?

Au siège de l’association, 21 rue Vignon à Cormeilles en Parisis. Si vous le souhaitez et que vous réunissez quelques amis autour de vous, l’animateur peut se rendre à votre domicile ou en tout autre lieu de votre choix.

Qui est l’animateur ?

Olivier DAVID
De retour de six années en poste à la Shanghai International Studies University, il poursuit son travail d’enseignant, de passeur culturel, en ouvrant un nouvel atelier d’écriture après les belles réussites humaines, pédagogiques et littéraires, vécues à La Rochelle et Shanghai. Écrivain publié, enseignant, formateur, expert interculturel France/Chine, Olivier DAVID met son expérience de l’écriture au service d’une créativité conviviale. Son temps de prédilection étant l’imparfait du subjectif, il valorise la sincérité et l’investissement personnel dans un contexte propice à l’échange et au bon esprit.

Bibliographie

Romans

Elvis & la Cheyenne Éditions Hors commerce, avril 2000, 235 pages

Requiem pour un Bison Édition Hors commerce, mai 2001, 297 pages (soutenu par le Centre National du Livre)

La ville basse Éditions Anne Carrière, septembre 2002, 405 pages

Essais

Aube Magazine n°53 – Spécial Louis Calaferte – été 95 « Louis Calaferte, L’Homme vivant L’Aventure intérieure »

Lire en fête 2000 – Histoires de lecture – Ministère de la culture et de la communication, octobre 2000 – « A l’ombre des Géants »

Nouvelles

Le pêcheur d’ombre Numéro 2 – 1997  – « Les verrous »

Le matricule des anges Numéro 25 – décembre 1998 – « Politiquement correct »

Le pêcheur d’ombre Numéro 3 – 2002 – « L’obscurcissement de la lumière »

Poésie

Phréatique, langage & création Groupe de recherches Polypoétiques (G.R.P.) – Numéro 85 – été 1998 – « Au lieu‐dit du non‐lieu » 

Numéro 86 – automne 1998 – « La trinité liquide ou le sang du poète”

Blogs

http://shodavid.blogspot.fr/

http://shodavid.blog.lemonde.fr/

http://lesdivagationsdelobsidienne.blogspot.fr/

http://loptiondionysiaque.overblog.com/

http://trafficdinfluences.overblog.com/